Chanson d’automne

Les longs nuages
De Paris-Plage
Se souviennent
D’une saison
Aux violons
Qui geignent

Tout suffocant
Et blême, quand
fleurit l’automne
Je me souviens
D’un jour divin
Et je m’étonne

Et je souris
Au vent joli
Qui me porte
L’esprit léger
Crème allégée
Jamais morte

 

Publicités

Une réflexion sur “Chanson d’automne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s