Notre canard emb(r)auché chez Canard +

C’est souvent par hasard que l’on fait les meilleures connaissances. Cette phrase qui ne veut être une vérité générale s’avéra vraie pour notre ami Langlais. Dépassé, éreinté, assommé par tous les banquets et les mariages bourgeois, il se dit qu’il était temps pour lui d’orienter sa carrière vers le petit écran. Ils ont sûrement besoin de photographes reporters, pensait-il pour se rasséréner.

Il obtint assez difficilement un premier entretien avec un certain Canard Lepernaut-Ricard, de la chaîne TFcoin-coin. Le rendez-vous fut une vraie boucherie à volailles,  et tout le monde sait que les canards ne sont pas friands de ce type de lieu. Lepernaut se disait du terroir mais passait toutes ses vacances aux îles Canaries (où l’on trouve de belles plantes au plumage doré par le soleil). Il mettait en avant la tradition française dans ses émissions mais roulait en 4×4 Chevrolet américain qui consonne une oie aux 100 et ne mettait jamais les pattes dans un supermarché. Etre journaliste ou reporter signifie-t-il vivre en contradiction avec soi-même ? Langlais sortit patraque de l’entrevue, comme si Lepernaut-Ricard l’avait saoûlé au point de perdre ses tripes.

C’est alors que, barbotant le long des quais de Seine non loin de Javel, à deux pas des bureaux où travaillait un de ses meilleurs amis Canard Lewécé, il rencontra une canne sympathique, la clope au bec. Canne Ulard travaillait pour Canard + dans une émission drôle du moment. Elle interpella Canard lorsqu’elle le vit passer l’appareil photo à l’aile droite: « excusez-moi, vous êtes photographe ? »

Après un rapide entretien au cours duquel Canne Ulard ne put s’empêcher de faire des blagues, voilà que Langlais était embauché en CDD (Canard à Disposition Déterminée) en tant que photographe-canardeur sur les sites de tournage de l’émission.Son rôle: canarder les invités. Il recevrait une prime au kilo de cartes SD.

C’était une excellente nouvelle pour notre ami Langlais: il avait un travail et de surcroît, il allait voyager !

Publicités

4 réflexions sur “Notre canard emb(r)auché chez Canard +

  1. Euh je ne sais pas trop où commence la fiction et où se termine le réel, mais c’est une bonne nouvelle pour notre Carnard, puisse-t-il ne jamais être Enchaîné (je t’ai peut-être piqué une blague, mais rien n’empêche de la refaire :D) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s