Canard migrateur… ou pas !

Les anatinaes ont pour habitude de migrer une fois la saison clémente passée. Débute alors un long voyage, une pérégrination vertigineuse de plusieurs milliers de kilomètres vers l’autre hémisphère, à la recherche d’étangs pittoresques et de paysages silencieux où tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté. La nature est bien faite. Elle sait faire de belles choses, aussi les canards, sensibles à la beauté naturelle, savent s’en accommoder.

Cependant voilà, Canard Langlais, retenu sur Paris pour l’hiver, a laissé certains de ses congénères rejoindre les steppes australes. Paris regorge de passe-temps et soirées mondaines plaisantes. Pourquoi s’en priver ? Et après tout, ne s’agit-il pas d’aventures parisiennes sur ce blog ?

Le soir de la nouvelle Lune, Canard se rend à une soirée d’anniversaire d’un clan d’amis proches. Alors qu’il s’amuse à photographier les invités, l’ambiance de la soirée, soudain il sent une aile toquer à son épaule derrière lui. Il se retourne pensant qu’on lui demanderait de prendre une photo… et là, c’est le choc. Il se retrouve bec-à-bec avec Canard Lechapeau, qu’il connaît depuis deux ans peut-être. Un individu curieux, compliqué et – doit-on dire malheureusement ? – dont il est amoureux depuis la première seconde de leur rencontre. Un individu dont il ne souhaite pas douter de la sensibilité, qui ne laisse toutefois rien transparaître. Dure vie que celle de canard… A cet instant, Canard Langlais se demande si la migration n’eût pas été un meilleur choix. Non, non et non. You must face it. We only live twice…

Dans ce même élan de spontanéité, Langlais se veut courtois, invite Lechapeau à un verre. Lechapeau, comme son nom l’indique, porte un joli chapeau de velours rouge sur la tête, laissant dépasser quelques plumes de son plumage, soyeux aux yeux de Canard.

La musique devient dansante. Et si Canard osait ? Jamais auparavant Canard n’avait vécu cette situation, Lechapeau en face de lui et cette envie succulente de vouloir inviter cette personne à danser. Que croyez-vous que Canard fit ? We only live twice…

Sur la piste, c’est un rock endiablé qu’ils dansent, chacun menant l’autre à tour de rôle sans vraiment se poser de question. Et si c’était une métaphore de la vie à deux, cette danse ?

On se souvient alors de nos boums – ou de celles de nos parents ? – et notamment de Richard Sanderson bouleversant sur « Reality ». Dirty dancing laisse le champ libre au slow et à cette voix : « Met you by surprise, I didn’t realize,… that my life would change… forever… »

L’étreinte se resserre. Canard est  bien. Lechapeau ? Egal à lui-même, peut-être légèrement crispé. Soudain, en mode kamikaze, Canard pose son bec sur la nuque de Lechapeau, esquivant un bisou.

Déjà le slow arrive à sa fin. L’étreinte se relâche. Canard avait-il déjà vu passer 5 minutes aussi vite ? Faut-il réfléchir à toutes ces questions qui ont déjà pu le tourmenter deux ans plutôt ?

Déjà Canard Lechapeau est sur le départ avec sa meilleure amie Canne Berge, que Langlais connaît aussi. « Tu viens à la manifestation demain à Bastille, Canard ?… Soutenir nos amis les humains… Le mariage pour tous, ça nous connaît, c’est important » lui dit-t-elle. « Oui, j’y serai. On s’appelle. » répond notre ami Langlais.

Canard Lechapeau ne dit d’autre mot. Les danses, le slow, cette étreinte, ce baiser osé, comme dirait Souchon, tout cela n’est-il que de la poussière d’étoile ? Si Lechapeau devait reparaître à la manifestation, Langlais lui parlerait. Parole de Canard !

En attendant…

Des larmes sèches
Ruissellent sur les joues
De l’altruiste alchimiste
En herbe

Alchimie de l’Amour
Terrorisme du coeur
Rien au monde n’a plus
De valeur

Terres tristes et taries
Aux regards familiers
Il est ainsi blotti
Tel un aimant

Pourquoi faut-il que
s’en aille pareille âme ?
L’altruiste penaud s’endort
Comme le mort

Publicités

Une réflexion sur “Canard migrateur… ou pas !

  1. je crois que définitivement j’aime plus ta plume, canard que la plume d’oie.

    mais quel horreur ce froid pour un pauvre canard migrateur… Protège-toi bien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s