Langlais rencontre Canard Le Che

Alors en vadrouille migratoire dans les Caraïbes, notre ami Langlais alla poser ses plumes sur l’île de Cuba, l’occasion d’aller saluer la nièce de Canard Lefidel, Cane Mariela. Reçu dans une annexe du Palais présidentiel, près de la place de la Révolution, il put s’entretenir des progrès à faire sur l’île en terme de libertés individuelles, notamment les droits LGBT. Cane Mariela s’enquit de dire: « les LGBT sont plutôt bien acceptés dans notre régime actuel, je suis cependant d’accord qu’il faut encore plus de droits, plus de libertés. Dès le départ de mon père du pouvoir, dans la mesure où j’accède à la tête du pays, je peux vous assurer que le mariage pour tous sera promulgué. Nous souhaitons être un pays moderne, sur le plan sociétal. »

P1050495

Canard se rendit compte que l’homosexualité n’est pas forcément taboue à Cuba. En revanche le machisme ambiant n’aide pas… Et ce culte de la personnalité de Canard Le Che, ce médecin qui, au côté de Lefidel, a mené la révolution. Qu’il est séduisant, la barbe taillée, le corps d’athlète, entraîné. Que ne ferait-on pas pour avoir une soirée dating avec lui ? C’est parti. Cuba, 1961, juste avant la crise américaine de la Baie des Cochons. Canard, en smoking Prince de Galles à rayures bleu indigo est invité à une réception de la junte militaire. La fête a lieu dans le Capitole. Le Che entre dans son complet militaire verdâtre, chemise blanche cintrée ouverte au col. Il a un sourire révolutionnaire. Il semble comblé. Enfin on ferait de l’éducation et de la santé les fondements de la Révolution. Le cortège défile et soudain les yeux du Che s’arrêtent sur ceux de notre ami Langlais. Le Che s’approche de Langlais: « vous vous installerez à ma gauche au dîner, venez. »

S’asseoir à la gauche du Che est un honneur. Peut-on être plus à gauche que le Che ? Sa femme se trouve toujours à sa droite. Elle n’était jamais présente lors de ces réceptions. Assis à la gauche du Che, Langlais l’écoute avec respect, se demandant encore pourquoi cet homme magnifique, guapo, l’avait désigné, lui, petit reporter photographe. Pouvait-il le photographier ? Seguramente. Langlais prit peut-être une douzaine de clichés aujourd’hui célèbres, du Che fumant son cigare. (photo ci-dessous).

 

Après le digestif – une eau-de-vie à base de canne (à sucre, évidemment !) – Le Che proposa à notre ami Langlais une promenade dans les arcades de la coupole du Capitole. D’en haut, c’est un embrasement dansant mêlant lumières de la ville et rumeurs de salsa qui fit palpiter le coeur de Canard. A moins que ce ne soit plutôt la chaude main du Che au bas de sa taille ? L’image digne d’un film venant du monde impérialiste n’est dans aucun livre d’histoire. Le 10 mai 1961, à 23h45, dans la nuit chaude et humide havanaise, Le Che embrassa langoureusement Langlais. La suite se fit dans le plus grand tact et la simplicité légendaire du Che: ils quittèrent le Capitole à bicyclette en direction du Vedado, où Canard découvrit une plage déserte. Il avait déjà pu tâter la musculature du Che, accroché vigoureusement à lui pendant le trajet. Sur la plage, le Che se jeta nu à la mer, suivi de Canard. Quel amour passionnel et brûlant ! La mer ne put calmer cette flamme pétillante qu’au petit matin.

P1050702

Oui, Canard Le Che, nous ne t’oublierons pas. Ton exemple vit, tes idées perdurent. Et viva la Revolucion !

Publicités

3 réflexions sur “Langlais rencontre Canard Le Che

  1. haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan ! Trop fort !!!!!!!!!!! J’adore ! j’espère que Canard pourra nous raconter d’autres aventures avec des politiques 🙂

    On veut quoi ? Des histoires de canard !
    On les veut quand ? Maintenant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s